OutilÂge
OutilÂge
Finalement, en tant qu'archéologue, de la préhistoire jusqu'aux périodes récentes, j'ai pratiquement toujours utilisé les mêmes outils.

Ce sont des objets qui finissent par se fondre dans le décor de la fouille, par habitude de les voir, de les utiliser plusieurs heures par jour, et parce que l'objet fouillé (le vestige) requiert toute notre concentration de chercheur.

Paradoxalement, l'attachement au bel outil et à la matière qui le compose peut revêtir une certaine importance et j'ai toujours, pour ma part, préféré le bois au plastique pour le manche. Et ce, malgré le port des gants.

Les photographies présentées se veulent un hommage à ces incontournables et banals instruments de recherche et sont accompagnées de la définition du dictionnaire Larousse en ligne, qui apporte un décalage amusant mais peut aussi amener une réflexion plus profonde sur l'objet, sur son destin de futur vestige, sur l'adéquation entre la chose et son interprétation.

Elles dessinent de même une autre image moins vieillotte de l'archéologue, sempiternellement armé d'un chapeau et d'un pinceau, époussetant un objet sorti de terre on ne sait comment…
Top